Il est évident qu'il y a des sables qui sont très semblables, et il est difficile de trouver les différences à l'œil nu.
Pour mieux rentrer dans l'intimité de nos sable nous disposons d'un outil quasi indispensable et lorsque l'on y a goutté on a du mal à s'en passer.J'ai nommé

la loupe binoculaire

appareil optique qui permet grâce à la vision par chaque œil de restituer la 3ème dimension.

bino Loupe binoculaire Paralux d'origine modéle TP5H

Sur le marché on trouve cet appareil facilement et dans une gamme de prix assez étendue, de 150 €  (et même moins!) à 2500 € voir plus dans certaine marque.

Que choisir ?

Tout d'abord qu'est-ce que l'on veut faire avec sa bino?
1) voir son sable plus gros – une simple bino grossissement x10 suffit
2) aller plus loin dans l'investigation: y découvrir les micro cristaux et les foraminifères! là  on doit passer à la taille au dessus avec des grossissements de x20 à x40 et dans cette gamme on a plusieures possibilités
    a) objectifs et oculaires interchangeables
    b) objectifs pivotant et oculaires interchangeables
    c) objectifs zoom et oculaires interchangeables

le prix suit la sophistication!

3) faire des photos en même temps que l'observation, là il faut une tri-occulaire, un troisième tube permet de brancher un appareil photo argentique ou numérique ou une caméra type Web Cam reliée au PC avec des logiciels de traitement de l'image ou à la télévision

4) choisir une bino inclinée à 45°, et bannir la bino verticale, fatigante et anti-ergonomique au possible – j'en parle en connaissance de cause!

Voilà en gros les différentes possibilités et catégories de loupes binoculaires.

 

bino2 ma bidouille!

 Pour ma part j'ai opté pour une binoculaire de marque "Paralux" à oculaires x10 (1a) et optique pivotante x2 et x4 (1b) me donnant des grossissements x20 et x40 avec une simple rotation du bloc optique avec éclairage halogène, préférable à l'éclairage incandescent, meilleur rendu des couleurs et température chromatique plus proche de la lumière du jour mais plus cher! on ne peut pas tout avoir!

J'ai choisi cette marque entr'autre pour ses possibilités de modification on comprendra pourquoi plus loin.

J'avais également opté pour une WebCam se mettant en lieu et place d'un oculaire pour faire des photos en très gros plan

vidal_07bis1

photo prise à ma bourse-exposition en 2003, où l'on voit la Web Cam en action sur les moniteurs - l'un pour travailler et l'autre pour le public.

1582_004 73_006

photos réalisées avec la Web Cam et renseignées avec le logiciel Microgiciel de Paralux - surface photografiée: 1,290 x 0,960 mm

mais les manipulations se sont avérées très délicates, on chatouille le centième de millimètre et le moindre déplacement est fatal aussi ai-je adjoint une table à mouvement orthogonal - marque Proxxon référence KT70 – petit appareil que l'on trouve chez les marchands de matériel pour maquettes et qui est équipé d'un plateau à mouvement longitudinal (2b) monté sur un autre à déplacement latéral (2a), les deux plateaux sont mis en mouvement par des vis micrométriques qui donnent des déplacements très précis de l'ordre d'un mm pour un tour de vis.

Cette table est fixée en lieu et place des valets de socle, qui eux n'ont plus d'utilité car le sable s'observe par incidence (éclairage épiscopique) et non pas par transparence (éclairage diascopique), et comme on rehausse la base de la bino d'où diminution de la hauteur disponible sous optique j'ai modifié la hauteur de la colonne (1c), celle d'origine étant un peu courte, et comme j'ai vu large en hauteur je peux observer entr'autre des minéraux assez volumineux.

Il est évident qu'un minimum de bricolage est nécessaire pour ne arriver là mais il me semble que tout bon collectionneur se doit d'être inventif.

Comme l'éclairage même halogène, ne me donnait pas satisfaction pour les photos, j'ai recourt à des éclairages à "led" bleu montés sur flexibles et alimentés par des connexions USB (3) que je branche sur mon ordinateur via un Hub et une rallonge USB (4) – très pratique et de bon rendu pour les couleurs – on trouve ce genre d'équipement dans les boutiques d'informatique, ils servent à éclairer les portables!

Depuis peu je fais mes photos avec mon appareil numérique, directement au travers de l'optique, ayant la chance d'avoir l'optique de l'appareil au diamètre de l'œilleton caoutchouc et comme la photo numérique ne coûte rien, on en fait pléthore et on choisit les meilleures.

sable3538_num_rique1 photo plein pot réalisée avec mon numérique

 sable3538_num_rique2 photo pris avec le zoom au maxi du grossissement

Nota: je retravaille mes photos avec un logoiciel Photoshop

J'en ai mis en ligne dans un chapitre précédent! (le sable ce n'est pas que des grains - le 23 juillet!)

Cette même bino me permet de mesurer la granulométrie grâce à une optique gravée micrométrique et déterminer la couleur des grains, le sable a une couleur générale mais qui bien souvent est composé de grains de plusieures couleurs

Et bien sur elle s'avère très utile pour reconnaître les différents minéraux et autres composants d'un sable, micro coquilles, bryozoaires et foraminifères.

Très vite d'ailleurs, la curiosité aidant, on observera d'autres choses que le sable: je vous conseille les graines, un autre monde fascinant!

Toutes ces manipulations réalisées grâce à la loupe binoculaire ouvrent un champs d'investigation immense et vous permet de collectionner autrement le sable, d'une manière un peu plus scientifique que simplement entasser des grains dans des bouteilles, après l'avoir ausculté on ne voit plus son échantillon de la même manière, on a pu découvrir sa beauté intime.

Juste une petit détail purement matériel en 2003 mon budget pour l'ensemble de ma bidouille moins de 350€

- à suivre ….